Parquet salle de bain : ce qu’il faut choisir !

Parquet_salle_de_bain_:_ce_qu_il_faut_choisir_!

 

 

Quels sont les différents types de parquets adaptés à une salle de bain ?

 

Dans une salle de bain, le choix du revêtement de sol est crucial pour garantir à la fois l’esthétique, la durabilité et la sécurité. Parmi les différents types de parquets adaptés à cet espace humide, on peut citer :

 

1. Le parquet en teck :

Ce bois exotique est naturellement imputrescible et résistant à l’humidité grâce à sa forte teneur en huile, ce qui en fait un excellent choix pour les salles de bains. De plus, il offre une apparence chaleureuse et élégante.

 

2. Le parquet en bambou :

Le bambou est pareillement très résistant à l’humidité et possède des propriétés antibactériennes naturelles. Il s’agit d’une option écologique, car le bambou se renouvelle rapidement.

 

3. Le parquet stratifié :

Il s’agit d’un revêtement composé de plusieurs couches dont une couche supérieure imitant l’apparence du bois. Les modèles spécialement conçus pour les pièces humides sont dotés d’un traitement hydrofuge qui leur permet de résister à l’eau et aux éclaboussures.

 

4. Le parquet en liège :

Ce matériau naturel présente des propriétés isolantes thermiques et phoniques ainsi qu’une grande résistance aux moisissures et aux insectes. Il est confortable sous les pieds grâce à sa souplesse et son élasticité.

 

5. Le vinyle clipsable ou adhésif :

Ces revêtements imitent parfaitement l’apparence du bois tout en étant imperméables, faciles d’entretien et antidérapants.

Pour assurer la longévité de votre parquet dans la salle de bain, il est crucial de veiller au bon entretien (nettoyage régulier avec des produits adaptés) ainsi qu’à une pose professionnelle avec un joint d’étanchéité approprié autour des éléments sanitaires comme la douche ou la baignoire.

 

Quels sont les critères à considérer lors du choix d’un parquet adapté à une salle de bain ?

 

Lors du choix d’un parquet adapté à une salle de bain, plusieurs critères sont à prendre en compte afin de garantir un revêtement de sol durable, esthétique et confortable.

  • Tout d’abord, il est essentiel de choisir un parquet résistant à l’humidité. Réellement, la salle de bain étant une pièce souvent exposée à l’eau, il convient d’opter pour un matériau qui ne craint pas les éclaboussures ni les variations d’humidité. Le bois exotique comme le teck ou l’ipé est particulièrement recommandé pour sa résistance naturelle à l’eau.
  • Ensuite, pensez également à vérifier la classification du parquet. Les classes 3 et 4 garantissent une meilleure résistance aux contraintes mécaniques et thermiques liées au passage fréquent et aux changements de température dans la salle de bain.
  • Le traitement du parquet est pareillement un critère déterminant. Un parquet verni ou huilé sera plus adapté pour une utilisation dans des conditions humides, car ces finitions protègent le bois contre les infiltrations d’eau. De plus, elles facilitent l’entretien et le nettoyage du revêtement.
  • Le confort sous les pieds est aussi un aspect important lors du choix d’un parquet pour la salle de bain. Privilégiez des essences de bois offrant une sensation agréable au toucher et une bonne isolation thermique pour éviter les sensations désagréables lorsque vous sortez de la douche ou du bain.
  • Enfin, n’oubliez pas l’esthétique ! Le choix des coloris, motifs et formats doit être en accord avec vos goûts personnels et le style général de votre salle de bain afin que cette dernière soit harmonieuse et agréable à vivre.

En prenant en compte tous ces critères lors du choix d’un parquet adapté à votre salle de bain, vous serez assurés d’avoir un revêtement durable, confortable et élégant.

 

Quels sont les traitements spécifiques à appliquer sur un parquet dans une salle de bain ?

 

Les traitements spécifiques pour un parquet dans une salle de bain sont essentiels pour garantir sa durabilité et son esthétisme face à l’humidité et aux éclaboussures d’eau. Voici quelques traitements à envisager :

 

1. Le choix du bois : optez pour des essences de bois naturellement résistantes à l’humidité, comme le teck, le bambou ou l’ipé. Ces bois possèdent des propriétés hydrofuges qui les rendent moins sensibles aux variations d’humidité.

2. La finition : appliquez une couche protectrice sur le parquet, telle qu’un vernis, une huile ou un vitrificateur spécialement conçu pour les pièces humides. Cette protection formera un film imperméable qui protège le bois contre l’eau et facilite son entretien.

3. Les joints : assurez-vous que les joints entre les lames du parquet soient bien étanches en utilisant un joint d’étanchéité adapté aux sols en bois. Cela évitera que l’eau ne s’infiltre entre les lames et n’endommage la structure du parquet.

4. Le système de pose : privilégiez des systèmes de pose collée ou clipsée avec une sous-couche intégrée assurant une bonne étanchéité et limitant les remontées d’humidité depuis le sol.

5. L’aération : veillez à maintenir une bonne circulation de l’air dans la salle de bain afin d’éviter la condensation sur le sol et ainsi prévenir tout risque de moisissure ou déformation du parquet.

 

En appliquant ces traitements spécifiques et en prenant soin de bien entretenir votre parquet (nettoyage régulier avec des produits adaptés), vous profiterez longtemps d’un beau sol en bois dans votre salle de bain sans craindre les effets néfastes de l’humidité.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaires

Les conseils à voir aussi